Parcours / About me

Politiste, arabisante, spécialiste de l’Irak, du Moyen-Orient et du monde arabe, Myriam Benraad est docteur en science politique de l’Institut d’études politiques de Paris (Sciences Po) et chercheuse à l’Institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman (IREMAM, 7310 AMU/CNRS, 2013-). Sa thèse de doctorat, soutenue en janvier 2011, portait sur l’expérience sociopolitique et identitaire des Arabes sunnites irakiens au prisme de l’occupation américaine. Elle est actuellement maître de conférences en science politique à l’Université de Limerick, en Irlande, où elle dirige le programme d’études sur la paix et le développement.

Dans le cadre de ses recherches au Moyen-Orient, elle évoqua dès la fin 2006 l’émergence de l’État islamique et sa centralité dans l’évolution et les reconfigurations de la longue crise irakienne. Elle est membre de l’Association française de science politique (AFSP) et de la Middle East Studies Association (MESA). Parmi ses principaux thèmes de recherche figurent : États, nations, identités, ethnicités et communautés ; histoire et recompositions sociopolitiques de l’Irak contemporain ; autoritarismes, totalitarismes et legs au Moyen-Orient ; sociologie comparée des mouvements sociaux, mobilisations et protestations ; justice dite de transition, politiques et pratiques de la réconciliation ; modernité, sécularisation, islam et politique ; émotions et violence ; stigmatisations, discriminations, étiquetages.

En 2015, elle a été parmi les trois finalistes du Prix Brienne du Livre de Géopolitique, remis par l’association Lire la société en partenariat avec le Ministère de la Défense, et du Prix Mondes en guerre, mondes en paix du Salon du Livre d’Histoire de Verdun pour son ouvrage Irak : la revanche de l’Histoire. De l’occupation étrangère à l’État islamique (Paris, Vendémiaire). Ce dernier a fait l’objet de nombreuses recensions.

Depuis 2003, parallèlement à ses recherches académiques, elle a participé à diverses missions de consultance en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, plus particulièrement consacrées à l’Irak. Elle a été, à cet égard, analyste des politiques à l’OCDE (Initiative pour le développement et la gouvernance, programme pour la reconstruction de l’Irak), chargée de politique à la Banque européenne d’investissement (Facilité euro-méditerranéenne d’investissement et de partenariat) et experte spécialiste de l’Irak pour le programme Afrique du Nord et Moyen-Orient de la Banque mondiale. Elle est en outre une consultante régulière pour le Service européen pour l’action extérieure, le Conseil de l’Europe et le Bureau européen d’appui en matière d’asile.

***

A political scientist and an Arabist, specialising in Iraq, the Middle East and the Arab world, Myriam Benraad holds a Ph.D. in political science from the Paris Institute of Political Studies (Sciences Po) and is a research fellow at the Institute for Research and Studies on the Arab and Muslim World (IREMAM, 7310 AMU / CNRS, 2013-). Her doctoral dissertation, defended in January 2011, focused on the socio-political and identity-related experience of Iraqi Sunni Arabs against the backdrop of U.S. occupation. She is currently a lecturer in political science at the University of Limerick, Ireland, where she also acts as course director for the Peace and Development studies programme.

As part of her research in the Middle East, she raised the emergence of the Islamic State and its centrality in both the evolution and the reconfiguration of Iraq’s lasting crisis as of late 2006. She is a member of the French Political Science Association (AFSP) and the Middle East Studies Association (MESA). Her main research topics are: states, nations, identities, ethnicities and communities; history and socio-political recompositions in contemporary Iraq; authoritarianism, totalitarianism and their legacies in the Middle East; comparative sociology of social movements and protests; transitional justice, reconciliation policies and practices; modernity, secularisation, Islam and politics; emotions and violence; stigma, discrimination and labelling.

In 2015, she was among the three finalists of the Prix Brienne du Livre de Géopolitique, presented by the Lire la société association in partnership with the French Ministry of Defence, and the Prix Mondes en guerre, mondes en paix of the Salon du Livre d’Histoire de Verdun for her book Iraq, the Revenge of History. From Foreign Occupation to the Islamic State (Paris, Vendémiaire). The latter was the subject of many reviews.

Since 2003, parallel to her academic work, she has participated in various consulting assignments in North Africa and the Middle East, dedicated to Iraq more particularly. In this framework, she was a policy analyst at OECD’s Initiative on Development and Governance for the Reconstruction of Iraq, the European Investment Bank (Facility for Euro-Mediterranean Investment and Partnership) and an Iraq expert for the World Bank’s Middle East and North Africa programme. She has also been a regular consultant for the European External Action Service, the Council of Europe and the European Asylum Support Office.